Chou à Cluj

Couper le chou en morceaux et faire mijoter dans un peu d'huile, avec les épices. Je suis un grand fan d'épices, donc je ne conçois pas un aliment sans épices. Si vous aimez le goût, vous pouvez ajouter un peu de cumin (les Allemands associent toujours la choucroute au cumin).

Cuire à part l'oignon et mélanger avec la viande, le concentré de tomate et 1/2 verre d'eau. J'ai aussi ajouté un peu de vin rouge pour le goût. Laissez-le sur le feu pendant environ 15-20 minutes, jusqu'à ce qu'il tombe. Je vous conseille de ne pas trop saler, car le chou est quand même salé.

Ensuite, dans une casserole, nous mettons une couche de chou, une couche de viande, une couche de chou, une couche de viande, etc. La dernière couche doit être du chou. Versez un peu de jus de tomate sur le dessus et enfournez pour environ 50 minutes - 1 heure à 150 degrés.

Servir avec de la crème sure.


Cette recette utilise également de la viande fumée et des saucisses, donc le goût est spécial. Qui veut, mange avec des piments forts, de la crème et de la polenta.

Ingrédients

  • 500 g de porc haché
  • 1 chou de la bonne taille
  • quelques tranches de saucisse fumée
  • 100g de riz
  • 200 ml de sauce tomate
  • sel
  • poivre
  • huile
  • paprika, au goût
  • 1 oignon
  • aneth haché au goût

Méthode de préparation

Faites chauffer une cuillère à soupe d'huile dans une poêle, hachez l'oignon et faites-le revenir, puis ajoutez la viande hachée. Assaisonnez avec du sel et du poivre selon votre goût. Pendant ce temps, faites bouillir le riz avec une pincée de sel et une fois prêt, égouttez-le.

Après avoir fait dorer la viande, ajoutez le riz, 2-3 cuillères à soupe de sauce tomate, le paprika, l'aneth et assaisonnez de sel et de poivre.

Bien mélanger et réserver la composition. Hacher le chou, saler et faire revenir dans l'huile dans une casserole. De temps en temps, ajoutez un peu d'eau chaude et remuez pour que cela ne colle pas. Vous le retirez du feu lorsqu'il s'est ramolli et que toute l'eau s'est évaporée. Mélanger l'aneth avec un peu de sauce tomate, saler et poivrer au goût.

Préparez un plateau, saupoudrez d'huile et ajoutez quelques cuillères à soupe de sauce tomate. Mettez la moitié du mélange de choux, saupoudrez de sauce tomate et placez la composition de viande. Par-dessus, mettez le reste de sauce tomate et le reste du chou.

Placez quelques tranches de saucisse fumée, au choix, et placez le plateau dans le four préchauffé jusqu'à ce qu'il soit doré.


Cette recette utilise également de la viande fumée et des saucisses, donc le goût est spécial. Qui veut, mange avec des piments forts, de la crème et de la polenta.

Ingrédients

  • 500 g de porc haché
  • 1 chou de la bonne taille
  • quelques tranches de saucisse fumée
  • 100g de riz
  • 200 ml de sauce tomate
  • sel
  • poivre
  • huile
  • paprika, au goût
  • 1 oignon
  • aneth haché au goût

Méthode de préparation

Faites chauffer une cuillère à soupe d'huile dans une poêle, hachez l'oignon et faites-le revenir, puis ajoutez la viande hachée. Assaisonnez avec du sel et du poivre selon votre goût. Pendant ce temps, faites bouillir le riz avec une pincée de sel et une fois prêt, égouttez-le.

Après avoir fait dorer la viande, ajoutez le riz, 2-3 cuillères à soupe de sauce tomate, le paprika, l'aneth et assaisonnez de sel et de poivre.

Bien mélanger et réserver la composition. Hacher le chou, saler et faire revenir dans l'huile dans une casserole. De temps en temps, ajoutez un peu d'eau chaude et remuez pour que cela ne colle pas. Vous le retirez du feu lorsqu'il s'est ramolli et que toute l'eau s'est évaporée. Mélanger l'aneth avec un peu de sauce tomate, saler et poivrer au goût.

Préparez un plateau, saupoudrez d'huile et ajoutez quelques cuillères à soupe de sauce tomate. Mettez la moitié du mélange de choux, saupoudrez de sauce tomate et placez la composition de viande. Par-dessus, mettez le reste de sauce tomate et le reste du chou.

Placez quelques tranches de saucisse fumée, au choix, et placez le plateau dans le four préchauffé jusqu'à ce qu'il soit doré.


Chou à Cluj


Pour inaugurer www.teoskitchen.ro, j'ai pensé à faire une de mes recettes préférées, qui n'a pas encore atteint le blog dans la version classique, mais uniquement dans la version poulet. Mais le chou d'aujourd'hui à Cluj est fixé comme j'ai appris à le faire de ma mère, qui a appris, bien sûr, de Buni Sia. C'est un plat assez dur, je ne dis pas non, mais c'est comme ça qu'on le cuisine en Transylvanie et de temps en temps, comme maintenant quand on doit déguster de nouveaux choux, ça vaut vraiment le coup d'essayer.

Ingrédient:
& # 8211 2 nouveaux choux plus petits et plus épais
& # 8211 2 oignons blancs
& # 8211 500g de porc haché (ou mélange porc-bœuf)
& # 8211 une tasse de riz
& # 8211 huile de tournesol
& # 8211 500 ml de purée de tomates (vous pouvez utiliser de la passata)
& # 8211 400ml de bouillon ou jus de tomate
& # 8211 thym sec
& # 8211 une cravate à l'aneth vert
& # 8211 sel et poivre au goût
& # 8211 boia dulce

Coupez l'oignon en petits morceaux et faites-le chauffer dans de l'huile chaude. Vous n'avez pas besoin de beaucoup d'huile, car le porc laissera du gras, 2 cuillères à soupe suffisent pour commencer. Lorsque l'oignon est translucide, ajoutez la viande hachée, assaisonnez au goût avec du sel, du poivre, du paprika et du thym séché et mélangez bien. La viande doit complètement changer de couleur. Quand il est bien doré, on retire du feu. Pendant ce temps, hachez le nouveau chou, pas tout petit (ne le mettez pas sur la râpe, il ne gardera pas sa forme) et mettez-le dans un grand bol. Nous le salons bien et le pressons dans nos mains pour laisser l'eau. Dans une grande casserole, mettre suffisamment d'huile pour couvrir le fond de la casserole et faire chauffer le chou (presser l'excès d'eau). Le chou doit être tendre lorsque nous retirons la poêle du feu. Assaisonner le sel avec du thym séché, du sel, du poivre et de l'aneth finement haché. C'est le secret du chou de Cluj, tous les ingrédients doivent être presque cuits lorsqu'il entre dans le four, alors n'oubliez pas de laver le riz dans plus d'eau puis de le faire bouillir. Il n'a pas à être parfaitement bouilli, au contraire, il est préférable d'être encore un peu croustillant avant de bien l'égoutter de l'eau dans laquelle il a bouilli.

Au fond d'un grand pot en céramique (vous pouvez aussi utiliser un plateau, un pot résistant à la chaleur ou un pot romain) mettez 2-3 cuillères à soupe d'huile et 3-4 cuillères à soupe de sauce tomate pour couvrir le fond du pot. Ensuite, mettez une couche de chou (1/2 de la quantité de choucroute). On étale la couche informe, puis on met tout le riz et on l'étale en une couche uniforme. Mettez la sauce tomate (1/2 de la purée de tomates) sur le dessus et assaisonnez avec du sel et du poivre au goût.

Ensuite, nous mettons toute la viande, l'étalons uniformément, remettons la sauce tomate (tout le reste de la sauce) et la dernière couche de chou. Verser le bouillon uniformément sur la dernière couche de chou. Mettez le plat au four, réglez-le à 180°C et laissez le chou au four pendant 40-45 minutes ou jusqu'à ce que tout le liquide se soit évaporé et que le chou soit légèrement doré. De cette façon, nous sommes sûrs que nous pouvons sortir le chou dans un morceau parfait pour le service et que les couches seront maintenues.

C'est à propos du chou à Cluj en fin de compte! Pour être honnête, depuis que je suis au régime, je n'ai pas trop envie, mais à côté de ce chou, ça n'a pas été facile pour moi de rester ! Ça sent très bon et si vous mettez un peu de crème à côté, vous ne pouvez vraiment pas y résister ! C'était encore mieux car j'ai utilisé l'huile de tournesol de première pression, apportée du pays. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c'est bon et parfumé!

Et si je continuais à parler de l'huile du pays, laissez-moi vous montrer à quoi ressemblerait le chou de Cluj servi à Buni Sia, au lieu du service “city” que je vous ai présenté. Je vous en prie!


Chou à Cluj


Pour inaugurer www.teoskitchen.ro, j'ai pensé à faire une de mes recettes préférées, qui n'a pas encore atteint le blog dans la version classique, mais uniquement dans la version poulet. Mais le chou d'aujourd'hui à Cluj est fixé comme j'ai appris à le faire de ma mère, qui a appris, bien sûr, de Buni Sia. C'est un plat assez dur, je ne dis pas non, mais c'est comme ça qu'on le cuisine en Transylvanie et de temps en temps, comme maintenant quand on doit déguster de nouveaux choux, ça vaut vraiment le coup d'essayer.

Ingrédient:
& # 8211 2 nouveaux choux plus petits et plus épais
& # 8211 2 oignons blancs
& # 8211 500g de porc haché (ou mélange porc-bœuf)
& # 8211 une tasse de riz
& # 8211 huile de tournesol
& # 8211 500 ml de purée de tomates (vous pouvez utiliser de la passata)
& # 8211 400ml de bouillon ou jus de tomate
& # 8211 thym sec
& # 8211 une cravate à l'aneth vert
& # 8211 sel et poivre au goût
& # 8211 boia dulce

Coupez l'oignon en petits morceaux et faites-le chauffer dans de l'huile chaude. Vous n'avez pas besoin de beaucoup d'huile, car le porc laissera du gras, 2 cuillères à soupe suffisent pour commencer. Lorsque l'oignon est translucide, ajoutez la viande hachée, assaisonnez au goût avec du sel, du poivre, du paprika et du thym séché et mélangez bien. La viande doit complètement changer de couleur. Quand il est bien doré, on retire du feu. Pendant ce temps, hachez le nouveau chou, pas tout petit (ne le mettez pas sur la râpe, il ne gardera pas sa forme) et mettez-le dans un grand bol. Nous le salons bien et le pressons dans nos mains pour laisser l'eau. Dans une grande casserole, mettre suffisamment d'huile pour couvrir le fond de la casserole et faire chauffer le chou (presser l'excès d'eau). Le chou doit être tendre lorsque nous retirons la poêle du feu. Assaisonner le sel avec du thym séché, du sel, du poivre et de l'aneth finement haché. C'est le secret du chou de Cluj, tous les ingrédients doivent être presque cuits lorsqu'il entre dans le four, alors n'oubliez pas de laver le riz dans plus d'eau puis de le faire bouillir. Il n'a pas à être parfaitement bouilli, au contraire, il est préférable d'être encore un peu croustillant avant de bien l'égoutter de l'eau dans laquelle il a bouilli.

Au fond d'un grand pot en céramique (vous pouvez également utiliser un plateau, un pot résistant à la chaleur ou un pot romain) mettez 2-3 cuillères à soupe d'huile et 3-4 cuillères à soupe de sauce tomate pour couvrir le fond du pot. Ensuite, mettez une couche de chou (1/2 de la quantité de choucroute). On étale la couche informe, puis on met tout le riz et on l'étale en une couche uniforme. Mettez la sauce tomate (1/2 de la purée de tomates) sur le dessus et assaisonnez avec du sel et du poivre au goût.

Ensuite, nous mettons toute la viande, l'étalons uniformément, remettons la sauce tomate (tout le reste de la sauce) et la dernière couche de chou. Verser le bouillon uniformément sur la dernière couche de chou. Mettez le plat au four, réglez-le à 180°C et laissez le chou au four pendant 40-45 minutes ou jusqu'à ce que tout le liquide se soit évaporé et que le chou soit légèrement doré. De cette façon, nous sommes sûrs que nous pouvons sortir le chou dans un morceau parfait pour le service et que les couches seront maintenues.

C'est à propos du chou à Cluj en fin de compte! Pour être honnête, depuis que je suis au régime, je n'ai pas trop envie, mais à côté de ce chou, ça n'a pas été facile pour moi de rester ! Ça sent très bon et si vous mettez un peu de crème à côté, vous ne pouvez vraiment pas y résister ! C'était encore mieux car j'ai utilisé l'huile de tournesol de première pression, apportée du pays. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c'est bon et parfumé!

Et si je continuais à parler du pétrole du pays, laissez-moi vous montrer à quoi ressemblerait le chou de Cluj servi à Buni Sia, au lieu du service “city” que je vous ai présenté. Je vous en prie!


Chou à Cluj


Pour inaugurer www.teoskitchen.ro, j'ai pensé à faire une de mes recettes préférées, qui n'a pas encore atteint le blog dans la version classique, mais uniquement dans la version poulet. Mais le chou d'aujourd'hui à Cluj est fixé comme j'ai appris à le faire de ma mère, qui a appris, bien sûr, de Buni Sia. C'est un aliment assez dur, je ne dis pas non, mais c'est comme ça qu'on le cuisine en Transylvanie et de temps en temps, comme maintenant quand on doit déguster de nouveaux choux, ça vaut vraiment le coup d'essayer.

Ingrédient:
& # 8211 2 nouveaux choux plus petits et plus épais
& # 8211 2 oignons blancs
& # 8211 500g de porc haché (ou mélange porc-bœuf)
& # 8211 une tasse de riz
& # 8211 huile de tournesol
& # 8211 500 ml de purée de tomates (vous pouvez utiliser de la passata)
& # 8211 400ml de bouillon ou jus de tomate
& # 8211 thym sec
& # 8211 une cravate à l'aneth vert
& # 8211 sel et poivre au goût
& # 8211 boia dulce

Coupez l'oignon en petits morceaux et faites-le chauffer dans de l'huile chaude. Vous n'avez pas besoin de beaucoup d'huile, car le porc laissera du gras, 2 cuillères à soupe suffisent pour commencer. Lorsque l'oignon est translucide, ajoutez la viande hachée, assaisonnez au goût avec du sel, du poivre, du paprika et du thym séché et mélangez bien. La viande doit complètement changer de couleur. Quand il est bien doré, on retire du feu. Pendant ce temps, hachez le nouveau chou, pas tout petit (ne le mettez pas sur la râpe, il ne gardera pas sa forme) et mettez-le dans un grand bol. Nous le salons bien et le pressons dans nos mains pour laisser l'eau. Dans une grande casserole, mettre suffisamment d'huile pour couvrir le fond de la casserole et faire chauffer le chou (presser l'excès d'eau). Le chou doit être tendre lorsque nous retirons la poêle du feu. Assaisonner le sel avec du thym séché, du sel, du poivre et de l'aneth finement haché. C'est le secret du chou de Cluj, tous les ingrédients doivent être presque cuits lorsqu'il entre dans le four, alors n'oubliez pas de laver le riz dans plus d'eau puis de le faire bouillir. Il n'a pas à être parfaitement bouilli, au contraire, il est préférable d'être encore un peu croustillant avant de bien l'égoutter de l'eau dans laquelle il a bouilli.

Au fond d'un grand pot en céramique (vous pouvez aussi utiliser un plateau, un pot résistant à la chaleur ou un pot romain) mettez 2-3 cuillères à soupe d'huile et 3-4 cuillères à soupe de sauce tomate pour couvrir le fond du pot. Ensuite, mettez une couche de chou (1/2 de la quantité de choucroute). On étale la couche informe, puis on met tout le riz et on l'étale en une couche uniforme. Mettez la sauce tomate (1/2 de la purée de tomates) sur le dessus et assaisonnez avec du sel et du poivre au goût.

Ensuite, nous mettons toute la viande, l'étalons uniformément, remettons la sauce tomate (tout le reste de la sauce) et la dernière couche de chou. Verser le bouillon uniformément sur la dernière couche de chou. Mettez le plat au four, réglez-le à 180°C et laissez le chou au four pendant 40-45 minutes ou jusqu'à ce que tout le liquide se soit évaporé et que le chou soit légèrement doré. De cette façon, nous sommes sûrs que nous pouvons sortir le chou dans un morceau parfait pour le service et que les couches seront maintenues.

C'est à propos du chou à Cluj en fin de compte! Pour être honnête, depuis que je suis au régime, je n'ai pas trop envie, mais à côté de ce chou, ça n'a pas été facile pour moi de rester ! Ça sent très bon et si vous mettez un peu de crème à côté, vous ne pouvez vraiment pas y résister ! C'était encore mieux car j'ai utilisé l'huile de tournesol de première pression, apportée du pays. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c'est bon et parfumé!

Et si je continuais à parler du pétrole du pays, laissez-moi vous montrer à quoi ressemblerait le chou de Cluj servi à Buni Sia, au lieu du service “city” que je vous ai présenté. Je vous en prie!


Chou à Cluj


Pour inaugurer www.teoskitchen.ro, j'ai pensé à faire une de mes recettes préférées, qui n'a pas encore atteint le blog dans la version classique, mais uniquement dans la version poulet. Mais le chou d'aujourd'hui à Cluj est fixé comme j'ai appris à le faire de ma mère, qui a appris, bien sûr, de Buni Sia. C'est un aliment assez dur, je ne dis pas non, mais c'est comme ça qu'on le cuisine en Transylvanie et de temps en temps, comme maintenant quand on doit déguster de nouveaux choux, ça vaut vraiment le coup d'essayer.

Ingrédient:
& # 8211 2 nouveaux choux plus petits et plus épais
& # 8211 2 oignons blancs
& # 8211 500g de porc haché (ou mélange porc-bœuf)
& # 8211 une tasse de riz
& # 8211 huile de tournesol
& # 8211 500 ml de purée de tomates (vous pouvez utiliser de la passata)
& # 8211 400ml de bouillon ou jus de tomate
& # 8211 thym sec
& # 8211 une cravate à l'aneth vert
& # 8211 sel et poivre au goût
& # 8211 boia dulce

Coupez l'oignon en petits morceaux et faites-le chauffer dans de l'huile chaude. Vous n'avez pas besoin de beaucoup d'huile, car le porc laissera du gras, 2 cuillères à soupe suffisent pour commencer. Lorsque l'oignon est translucide, ajoutez la viande hachée, assaisonnez au goût avec du sel, du poivre, du paprika et du thym séché et mélangez bien. La viande doit complètement changer de couleur. Quand il est bien doré, on retire du feu. Pendant ce temps, hachez le nouveau chou, pas tout petit (ne le mettez pas sur la râpe, il ne gardera pas sa forme) et mettez-le dans un grand bol. Nous le salons bien et le pressons dans nos mains pour laisser l'eau. Dans une grande casserole, mettre suffisamment d'huile pour couvrir le fond de la casserole et faire chauffer le chou (presser l'excès d'eau). Le chou doit être tendre lorsque nous retirons la poêle du feu. Assaisonner le sel avec du thym séché, du sel, du poivre et de l'aneth finement haché. C'est le secret du chou de Cluj, tous les ingrédients doivent être presque cuits lorsqu'il entre dans le four, alors n'oubliez pas de laver le riz dans plus d'eau puis de le faire bouillir. Il n'a pas à être parfaitement bouilli, au contraire, il est préférable d'être encore un peu croustillant avant de bien l'égoutter de l'eau dans laquelle il a bouilli.

Au fond d'un grand pot en céramique (vous pouvez également utiliser un plateau, un pot résistant à la chaleur ou un pot romain) mettez 2-3 cuillères à soupe d'huile et 3-4 cuillères à soupe de sauce tomate pour couvrir le fond du pot. Ensuite, mettez une couche de chou (1/2 de la quantité de choucroute). On étale la couche informe, puis on met tout le riz et on l'étale en une couche uniforme. Mettez la sauce tomate (1/2 de la purée de tomates) sur le dessus et assaisonnez avec du sel et du poivre au goût.

Ensuite, nous mettons toute la viande, l'étalons uniformément, remettons la sauce tomate (tout le reste de la sauce) et la dernière couche de chou. Verser le bouillon uniformément sur la dernière couche de chou. Mettez le plat au four, réglez-le à 180°C et laissez le chou au four pendant 40-45 minutes ou jusqu'à ce que tout le liquide se soit évaporé et que le chou soit légèrement doré. De cette façon, nous sommes sûrs que nous pouvons sortir le chou dans un morceau parfait pour le service et que les couches seront maintenues.

C'est à propos du chou à Cluj en fin de compte! Pour être honnête, depuis que je suis au régime, je n'ai pas trop envie, mais à côté de ce chou, ça n'a pas été facile pour moi de rester ! Ça sent très bon et si vous mettez un peu de crème à côté, vous ne pouvez vraiment pas y résister ! C'était encore mieux car j'ai utilisé l'huile de tournesol de première pression, apportée du pays. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c'est bon et parfumé!

Et si je continuais à parler de l'huile du pays, laissez-moi vous montrer à quoi ressemblerait le chou de Cluj servi à Buni Sia, au lieu du service “city” que je vous ai présenté. Je vous en prie!


Cette recette utilise également de la viande fumée et des saucisses, donc le goût est spécial. Qui veut, mange avec des piments forts, de la crème et de la polenta.

Ingrédients

  • 500 g de porc haché
  • 1 chou de la bonne taille
  • quelques tranches de saucisse fumée
  • 100g de riz
  • 200 ml de sauce tomate
  • sel
  • poivre
  • huile
  • paprika, au goût
  • 1 oignon
  • aneth haché au goût

Méthode de préparation

Faites chauffer une cuillère à soupe d'huile dans une poêle, hachez l'oignon et faites-le revenir, puis ajoutez la viande hachée. Assaisonnez avec du sel et du poivre selon votre goût. Pendant ce temps, faites bouillir le riz avec une pincée de sel et une fois prêt, égouttez-le.

Après avoir fait dorer la viande, ajoutez le riz, 2-3 cuillères à soupe de sauce tomate, le paprika, l'aneth et assaisonnez de sel et de poivre.

Bien mélanger et réserver la composition. Hacher le chou, saler et faire revenir dans l'huile dans une casserole. De temps en temps, ajoutez un peu d'eau chaude et remuez pour que cela ne colle pas. Vous le retirez du feu lorsqu'il s'est ramolli et que toute l'eau s'est évaporée. Mélanger l'aneth avec un peu de sauce tomate, saler et poivrer au goût.

Préparez un plateau, saupoudrez d'huile et ajoutez quelques cuillères à soupe de sauce tomate. Mettez la moitié du mélange de choux, saupoudrez de sauce tomate et placez la composition de viande. Par-dessus, mettez le reste de sauce tomate et le reste du chou.

Placez quelques tranches de saucisse fumée, au choix, et placez le plateau dans le four préchauffé jusqu'à ce qu'il soit doré.


Chou de Cluj aux champignons - une interprétation végétarienne de la recette classique

  • Chou à Cluj aux champignons (Maria Matyiku / Epoch Times) Chou à Cluj aux champignons
  • Les principaux ingrédients (Maria Matyiku / Epoch Times) Les principaux ingrédients
  • Préparation du chou (Maria Matyiku / Epoch Times) Préparation du chou
  • Lorsque l'oignon devient légèrement vitreux, ajoutez les carottes, le céleri, puis les champignons hachés (Maria Matyiku / Epoch Times) Lorsque l'oignon devient légèrement vitreux, ajoutez les carottes, le céleri, puis les champignons hachés
  • Ajouter 150 ml de bouillon, saler et poivrer, l'aneth et le thym haché. A la fin ajoutez le riz bouilli (Maria Matyiku / Epoch Times) Ajoutez 150 ml de bouillon, sel et poivre, aneth et thym haché. A la fin ajouter le riz bouilli
  • Bien mélanger le tout jusqu'à ce que la composition soit homogène. (Maria Matyiku / Epoch Times) Mélangez bien le tout jusqu'à ce que la composition soit homogène.
  • L'assemblage se fait par couches, en alternant une couche de chou et une de farce. (Maria Matyiku / Epoch Times) L'assemblage des couches suit, en alternant une couche de chou et une couche de garniture.
  • À la fin, recouvrez avec le chou restant. Placer des tranches de tomates sur le dessus, sur lesquelles l'huile d'olive est versée en un mince filet. (Maria Matyiku / Epoch Times) Enfin, recouvrez du chou restant. Placer des tranches de tomates sur le dessus, sur lesquelles l'huile d'olive est versée en un mince filet.
  • Garder au four pendant 30 à 40 minutes ou jusqu'à ce que la surface soit bien dorée. (Maria Matyiku / Epoch Times) Cuire au four pendant 30 à 40 minutes ou jusqu'à ce que la surface soit bien dorée.

L'association aigre-douce des champignons et de la choucroute stimule agréablement les papilles. Le thym, l'aneth et le poivre donnent à la nourriture une saveur supplémentaire, à laquelle il est difficile de résister.

Ingrédient:

un chou mariné ou doux (de préférence mariné),
2 cuillères à soupe d'huile,
sel et poivre au goût,
un bouquet de thym, d'aneth,

pour la garniture aux champignons :
2 cuillères à soupe d'huile,
2 oignons ou un poireau,
2 carottes,
un morceau de céleri,
500g de champignons,
une demi cuillère à café de paprika,
1 tasse de riz à grains ronds 1 1/2 tasse d'eau bouillante,

un pot de tomates au bouillon (250 ml de sauce tomate),
150 ml de crème (facultatif),
sel et poivre au goût

Préparation:

Rincez bien la choucroute dans plusieurs eaux, et si elle est trop salée, laissez-la tremper quelques heures dans de l'eau froide. Retirez les grosses côtes de la base des feuilles extérieures, puis coupez le chou en deux et hachez-le en lanières comme pour une salade.

Dans une casserole, mettre deux cuillères à soupe d'huile, puis ajouter le chou. Remuez en remuant constamment pour ne pas vous faire prendre. Après ébullition, ajoutez jusqu'à une tasse d'eau chaude. Laissez-le sur le feu jusqu'à ce que l'eau tombe et que le chou ramollisse. À la fin, ajoutez du poivre et du thym, puis réservez.

Faites bouillir le riz séparément dans une casserole, à laquelle une tasse et demie d'eau chaude et une pincée de sel ont été ajoutées. Faire bouillir environ 10 minutes, puis réserver. Le riz absorbera toute l'eau.

Pour préparer la garniture aux champignons, préparez d'abord les légumes. Eplucher et émincer l'oignon ou le poireau. Les carottes sont nettoyées et râpées sur une grande râpe. Le céleri est nettoyé et mis sur une petite râpe. Hacher finement les champignons avec un torchon, hacher finement.

Dans une casserole plus grande, mettre 2 cuillères à soupe d'huile, puis ajouter les oignons ou les poireaux en remuant de temps en temps. Lorsque l'oignon devient légèrement vitreux, ajoutez les carottes, le céleri et une demi-cuillère à café de paprika. Remuer quelques fois puis réduire le feu et laisser mijoter pendant 4 à 5 minutes.

Ajoutez ensuite les champignons hachés et poursuivez la cuisson quelques minutes, jusqu'à ce que les champignons commencent à sortir de l'eau.

Ajouter 150 ml de bouillon, saler et poivrer, l'aneth et le thym haché. A la fin, ajoutez le riz bouilli et mélangez bien jusqu'à ce que la composition soit homogène.

L'assemblage se fait par couches, en alternant une couche de chou et une de farce. Versez un peu d'huile dans un plat résistant à la chaleur, de quoi bien graisser l'intérieur du plat, puis ajoutez une couche de chou, puis étalez une couche de champignons, suivie d'une autre couche de chou et de champignons à nouveau. À la fin, recouvrez avec le chou restant. Placer des tranches de tomates sur le dessus, sur lesquelles l'huile d'olive est versée en un mince filet.

Saupoudrer de thym et d'aneth puis placer la plaque dans le four préchauffé à 180 C. Garder au four pendant 30-40 minutes ou jusqu'à ce que la surface soit bien dorée. Servir chaud avec de la crème sure, des piments forts et de la polenta.


Chou Szekler nommé "a la Cluj"

Pour les gourmets, le chou de Cluj est un régal pour les sens. Assembler le chou, doux ou mariné, et le gras de porc, tempérer le riz, mais trop cuire la crème. Bref, une vraie bombe calorique qui, en plus, n'a rien à voir avec Cluj. A part le nom.

Le chou à Cluj est en fait un aliment Szekler, dont on a parlé pour la première fois à la fin du XVIIe siècle. Il est attribué aux moines franciscains de Șumuleu Ciuc, où était à l'époque la plus grande institution catholique de Transylvanie, et beaucoup le considèrent comme une variante de chou durci, bien qu'il y ait des rumeurs selon lesquelles il s'agit en fait de choux roulés.

La recette a été imprimée en 1695 dans le Cluj Cookbook de Miklos Misztotfalus, qui a très bien séduit le public, comme en témoignent les fréquentes rééditions les années suivantes.

Si nous suivons la recette, il ne doit être cuit qu'avec du porc et du saindoux, alors qu'aujourd'hui le produit est assaisonné avec de l'huile et du bœuf. Sinon, encore aujourd'hui comme alors, le goût de la Transylvanie vient du fumage : jambon fumé ou kaiser et saucisses fumées.

Mais faites aussi très attention à la choucroute. Ne vous laissez pas berner lorsque vous l'achetez sur le marché. Le chou doit être mariné, non aigre chimiquement, avec du sel de citron, coloré et trempé dans de l'eau bouillante. Et n'oubliez pas les autres saveurs de la Transylvanie. Le paprika (ou notre paprika traditionnel) ne peut pas être absent de l'histoire, tout comme le thym ne doit pas être omis. En option vous pouvez également utiliser du cumin, mais cela dépend entièrement du plaisir de chacun. Comme pour le chou durci, plus le goût est intense, plus le thym et l'aneth sont frais.

Puis. tout vient naturellement, comme on peut le voir ci-dessous :

Graisser le bol avec du saindoux, y déposer une couche de chou finement haché, de viande et de riz, ainsi que des saucisses et du jambon. Selon le degré de salé du chou, ajoutez du sel ou non. A la fin, mettez une couche de crème. Soit avant d'entrer dans le four, soit directement dans l'assiette. Ou meilleur avant et au moment de servir. Et ne vous inquiétez pas trop, en 30 minutes, dans un four préchauffé et mis à feu vif, le chou de Cluj est prêt. Avec du pain frais ou de la polenta. UNE! Gardez les piments forts et le vin, car ils s'intègrent parfaitement.

La vie de moine franciscain, que demander de plus ! Pas de soucis de calories, pas de cholestérol ! Alléluia!

Avez-vous apprécié? Partager:

Paul Dan

Pourquoi cherchons-nous quelque chose de délicieux en matière de nourriture ? Il n'est pas juste de répondre à une question, mais pourquoi devrions-nous manger ? Nous sommes en 2019 et depuis des centaines d'années nous n'avons pas mangé juste pour vivre. Nous mangeons pour faire plaisir à nos sens - l'œil pour admirer ce qu'il y a dans l'assiette, le nez pour sentir l'odeur, les papilles gustatives pour s'extasier devant le goût et, en somme, le cerveau pour nous apporter cette pleine satisfaction de la repas.

J'ai trouvé dans les cantines d'entreprise de Pipera, et pas seulement, que beaucoup, habitués aux allumettes et aux cheefs et à beaucoup de frites, ne savent (ou savent, mais s'en fiche) qu'un poulet rôti dans un chaudron de roses et d'os, bien baigné dans le mujdei, il est beaucoup plus savoureux et sain que celui préparé industriellement. Quoi de mieux qu'une carpe grillée par rapport à certains doigts de poisson ou calamars ronds ?

Pour tous ceux qui soit ne connaissent pas le vrai goût des produits roumains, soit veulent se diversifier et, pourquoi pas, essayer de nouvelles idées, je vais vous présenter ici les secrets de la cuisine roumaine.


Chou Szekler nommé "a la Cluj"

Pour les gourmets, le chou de Cluj est un régal pour les sens. Assembler le chou, doux ou mariné, et le gras de porc, tempérer le riz, mais trop cuire la crème. Bref, une vraie bombe calorique qui, en plus, n'a rien à voir avec Cluj. A part le nom.

Le chou à Cluj est en fait un aliment Szekler, dont on a parlé pour la première fois à la fin du XVIIe siècle. Il est attribué aux moines franciscains de Șumuleu Ciuc, où était à l'époque la plus grande institution catholique de Transylvanie, et beaucoup le considèrent comme une variante de chou durci, bien qu'il y ait des rumeurs selon lesquelles il s'agit en fait de choux roulés.

La recette a été imprimée en 1695 dans le Cluj Cookbook de Miklos Misztotfalus, qui a très bien séduit le public, comme en témoignent les fréquentes rééditions les années suivantes.

Si nous suivons la recette, il ne doit être cuit qu'avec du porc et du saindoux, alors qu'aujourd'hui le produit est assaisonné avec de l'huile et du bœuf. Sinon, encore aujourd'hui comme alors, le goût de la Transylvanie vient du fumage : jambon fumé ou kaiser et saucisses fumées.

Mais faites aussi très attention à la choucroute. Ne vous laissez pas berner lorsque vous l'achetez sur le marché. Le chou doit être mariné, non aigre chimiquement, avec du sel de citron, coloré et trempé dans de l'eau bouillante. Et n'oubliez pas les autres saveurs de la Transylvanie. Le paprika (ou notre paprika traditionnel) ne peut pas être absent de l'histoire, tout comme le thym ne doit pas être omis. En option vous pouvez également utiliser du cumin, mais cela dépend entièrement du plaisir de chacun. Comme pour le chou durci, plus le goût est intense, plus le thym et l'aneth sont frais.

Puis. tout vient naturellement, comme on peut le voir ci-dessous :

Graisser le bol avec du saindoux, y déposer une couche de chou finement haché, de viande et de riz, ainsi que des saucisses et du jambon. Selon le degré de salé du chou, ajoutez du sel ou non. A la fin, mettez une couche de crème. Soit avant d'entrer dans le four, soit directement dans l'assiette. Ou meilleur avant et au moment de servir. Et ne vous inquiétez pas trop, en 30 minutes, dans un four préchauffé et mis à feu vif, le chou de Cluj est prêt. Avec du pain frais ou de la polenta. UNE! Gardez les piments forts et le vin, car ils s'intègrent parfaitement.

La vie de moine franciscain, que demander de plus ! Pas de soucis de calories, pas de cholestérol ! Alléluia!

Avez-vous apprécié? Partager:

Paul Dan

Pourquoi cherchons-nous quelque chose de délicieux en matière de nourriture ? Il n'est pas juste de répondre à une question, mais pourquoi devrions-nous manger ? Nous sommes en 2019 et depuis des centaines d'années nous n'avons pas mangé juste pour vivre. Nous mangeons pour faire plaisir à nos sens - l'œil pour admirer ce qu'il y a dans l'assiette, le nez pour sentir l'odeur, les papilles gustatives pour s'extasier devant le goût et, en somme, le cerveau pour nous apporter cette pleine satisfaction de la repas.

J'ai trouvé dans les cantines d'entreprise de Pipera, et pas seulement, que beaucoup, habitués aux allumettes et aux cheefs et à beaucoup de frites, ne savent (ou savent, mais s'en fiche) qu'un poulet rôti dans un chaudron de roses et d'os, bien baigné dans le mujdei, il est beaucoup plus savoureux et sain que celui préparé industriellement. Cu ce-i mai prejos un crap fript pe grătar comparativ cu niște fishfingers sau rondele de calamar?

Pentru toți cei care fie că nu cunosc adevăratul gust al produselor românești, fie că vor să-și diversifice și, de ce nu, să încerce noi idei, voi prezenta aici din secretele bucătăriei românești.


Video: Florin Cîțu, în mijlocul petrecăreților de la festivalul Electric Castle 2021, din Cluj (Novembre 2021).